Juillet 2004 - Contrôle de six UDAF et trois URAF : rapport de synthèse

Auteurs : LACAZE Didier , LORRANG Fernand , ROUX Jacques , SCHMIEDER Eric

Paris ; Inspection générale des affaires sociales

Ce rapport conclut une mission de contrôle effectuée par l'IGAS sur le mouvement familial et notamment sur le versement à l'UNAF (Union Nationale des Associations Familiales) et aux UDAF d'une subvention provenant d'un "fonds spécial" constitué par le prélèvement d'un pourcentage sur le montant des prestations sociales des organismes de sécurité sociale autres que les régimes spéciaux, subvention destinée à couvrir leurs frais de fonctionnement. Il porte sur un échantillon de six UDAF (Bas-Rhin, Cantal, Hérault, Loir-et-Cher, Seine-Saint-Denis, Vendée) et de trois URAF (Centre, Languedoc-Roussillon, Pays de la Loire). Il constate que les UDAF ont une vie institutionnelle conforme à l'esprit de la loi et fédèrent les associations familiales, qu'elles exercent des missions propres que la croissance des services de tutelle a tendance à masquer (information des familles, lutte contre l'exclusion, hébergement social...). Il remarque que leur fonctionnement interne est appelé à évoluer (meilleur positionnement du management, gestion des ressources humaines, modernisation du fonds spécial). Il estime enfin que la diversité et l'extension des partenariats nécessitent une organisation plus structurée des UDAF et donne un certain nombre de recommandations.

Pour consulter l'intégralité du rapport sur le site de la Documentation Française : cliquer ICI.

Contrôle de six UDAF et de trois URAF : rapport de synthèse

LACAZE Didier , LORRANG Fernand , ROUX Jacques , SCHMIEDER Eric ,
FRANCE. Inspection générale des affaires sociales


Paris ; Inspection générale des affaires sociales

Ce rapport conclut une mission de contrôle effectuée par l'IGAS sur le mouvement familial et notamment sur le versement à l'UNAF (Union Nationale des Associations Familiales) et aux UDAF d'une subvention provenant d'un "fonds spécial" constitué par le prélèvement d'un pourcentage sur le montant des prestations sociales des organismes de sécurité sociale autres que les régimes spéciaux, subvention destinée à couvrir leurs frais de fonctionnement. Il porte sur un échantillon de six UDAF (Bas-Rhin, Cantal, Hérault, Loir-et-Cher, Seine-Saint-Denis, Vendée) et de trois URAF (Centre, Languedoc-Roussillon, Pays de la Loire). Il constate que les UDAF ont une vie institutionnelle conforme à l'esprit de la loi et fédèrent les associations familiales, qu'elles exercent des missions propres que la croissance des services de tutelle a tendance à masquer (information des familles, lutte contre l'exclusion, hébergement social...). Il remarque que leur fonctionnement interne est appelé à évoluer (meilleur positionnement du management, gestion des ressources humaines, modernisation du fonds spécial). Il estime enfin que la diversité et l'extension des partenariats nécessitent une organisation plus structurée des UDAF et donne un certain nombre de recommandations.