Pôle Handicap nous alerte sur "La fin des fonds en euro annoncée officiellement ?"

Depuis quelques années, nous vous alertons sur les risques grandissants pouvant peser sur les fonds en euros, notamment au regard des dettes souveraines (obligations d’États).

 "Hier, nous avions du rendement sans risque, aujourd'hui, nous avons du risque sans rendement !"

La conjoncture que nous traversons depuis quelques années mais surtout depuis quelques mois est inédite et doit nous alerter sur la nécessité de diversifier le patrimoine des personnes vulnérables. Retenons que ce n'est pas parce que les majeurs sont "protégés", qu'ils n'ont pas droit à une gestion "avisée" (cf. art. 496 du Code civil).

Souvent dicté par certains Juges des tutelles,  plafonner les livrets d'épargne et investir à travers les fonds en euros traditionnels des contrats d'assurance vie revient, en 2019, à mettre en péril le patrimoine des majeurs protégés ! contraire à l'intérêt du majeur !

En effet, l'ensemble de ces supports d'investissements rémunèrent en taux réel négatif, autrement dit, chaque jour, c'est le patrimoine des personnes protégées qui se déprécie peu à peu, leur épargne ne leur permettant plus de générer des revenus complémentaires. Des situations qui ne leur laissent d'autres choix que de puiser dans leur capital pour faire face à leurs besoins.

Or, des solutions existent ! Ne l'oublions pas, le législateur a bien prévu, dans la rédaction de l'article 496 du Code civil, "une gestion prudente, diligente et avisée, dans l'intérêt du majeur" (découvrez quelques unes des solutions dédiées aux personnes vulnérables : http://pole-handicap-patrimoine.com/notre-offre/ )

Attention, il s'agit pas d'une simple alerte : La semaine dernière, quatre compagnies d'assurances-vie de renom ont annoncées qu'elles ne souhaitaient plus commercialiser de fonds en euros ! Des termes fort, largement repris par les médias :

– RTL : Assurance vie : le placement préféré des Français est-il menacé ? Le capital des assurances vie de Generali risque de ne plus être garanti à 100 %. Selon Philippe Crevel, directeur du Centre de l’épargne, « il va falloir changer sa façon d’épargner ».

– Europe 1 : « Épargne : les contrats d’assurance-vie offrant un capital garanti sont menacés ». Alors que les taux d’intérêt sont nuls voire négatifs, il n’est plus possible de garantir aux épargnants des rendements positifs et sans risque. C’est un séisme qui se prépare pour les épargnants français. Les contrats d’assurance-vie offrant un capital garanti sont menacés.

Notre cabinet vous accompagne depuis 2010 sur les choix les plus judicieux à apporter dans le cadre de la gestion du patrimoine de vos majeurs et se tient à votre disposition pour vous apporter toutes solutions appropriées. 

L'EQUIPE POLE HANDICAP

Pôle Handicap