Un mandataire judiciaire à la protection des personnes peut-il être sollicité par un généalogiste-successoral ?

La réponse est oui ! souvent, il arrive en effet que les mandataires judiciaires à la protection des personnes protègent des personnes seules et sans famille. Or, il peut arriver que, dans le cadre d’une recherche d’héritier, le généalogiste-successoral soit appelé à désigner la personne protégée comme héritier de ladite succession. Signature du contrat de révélation et de la procuration permettant au généalogiste de représenter et d’accompagner l’héritier jusqu’à la dévolution de la succession, accompagnement, conseils, l’ensemble de ces procédures sont menées par le généalogiste-successoral en lien unique et direct avec… le MJPM ! C’est seulement, et uniquement pour représenter le protégé dans le cadre des démarches liées à sa qualité d’héritier supposé, que le mandataire judiciaire à la protection des personnes est appelé à être sollicité par le généalogiste. En résumé, en défendant les intérêts du protégé, le MJPM se positionne comme un interlocuteur unique et exclusif du généalogiste- -successoral avec pour dessein de faire-valoir les droits de la personne dont la tutelle est sous sa responsabilité.

Le MJPM défend les intérêts du protégé : une mission qu’il poursuit dans le cadre d’une succession au sein de laquelle le protégé est défini comme hériter par le généologiste-successoral.

COUTOT-ROEHRIG, chercheur d’héritiers Image 1
COUTOT-ROEHRIG, chercheur d’héritiers
voir le profil