Espace solutions

Bienvenue, Invité
Nom d'utilisateur Mot de passe: Se souvenir de moi
  • Page:
  • 1
  • 2

SUJET: Reportage "Une vie sous tutelle"

Reportage "Une vie sous tutelle" il y a 5 ans, 3 mois #12887

Vous pouvez réagir ici au reportage ou/et à notre article.
Dernière édition: il y a 5 ans, 3 mois par monsuperuser.

Re: Reportage "Une vie sous tutelle" il y a 5 ans, 3 mois #12896

Pourquoi est-il si difficile de se faire une idée correcte de la réalité ?
Ok le reportage est exagéré et il contient des erreurs. Mais les situations montrées sont réelles non ? Et je connais des gens autour de moi qui ont des problèmes avec les tuteurs professionnels ressemblant à ce qui est évoqué (je ne parle pas d'abus financier).
Alors que faut-il croire ?

Re: Reportage "Une vie sous tutelle" il y a 5 ans, 3 mois #12897

En tant qu'MJPM individuel je suis tout a fait d'accord avec l'article critique de tutelle au quotidien "Triste Reportage" et la lettre ouverte des avocats.
C'est la Loi qu'il faut croire, car elle est réellement appliquée sur le terrain et contrôlée.
Cet utilisateur a été remercié pour son message par: tutelle_FR

Re: Reportage "Une vie sous tutelle" il y a 5 ans, 3 mois #12899

Et rien sur les Mjpm hospitaliers ...

Reportage bidon !

Re: Reportage "Une vie sous tutelle" il y a 5 ans, 3 mois #12901

effectivement ce reportage était bien triste!mais je n'ai jamais vu de reportage qui faisait valoir le métier de MJPM!!!!

je ne comprends cependant pas pourquoi il est plus facile pour les journalistes de faire un reportage à charge qu'à décharge....

En même temps, expliquer que des familles peuvent spolier des membres de leur propre famille d'ou l'arrivée d'une mesure de protection .idem pour des élus, IL n'est pas concevable pour le grand public que des élus de proximité puissent abuser de la faiblesse .... ET POURTANT

Je pense qu'aucun mandataire ne devrait accepter d'être filmé car à chaque fois , on ne montre pas la réalité

cependant cela devient pénible de voir ce genre de reportage qui sappe notre travail !!!
On devrait pouvoir répondre à ENVOYE SPECIAL et leur dire qu'ils ne reflétent pas la vérité!

Re: Reportage "Une vie sous tutelle" il y a 5 ans, 3 mois #12911

Bonjour,

Je suis Sophie-Céline Montier-Croulard, la MJPM qui a accepté de participer au reportage diffusé par envoyé spécial « une vie sous tutelle ».
J’exerce en tant que MJPM en profession libérale depuis 2006.
Je suis une professionnelle qualifiée et reconnue. Je suis régulièrement des formations pour parfaire mes connaissances. Je suis active dans la mise en place de la réforme et dans la réalisation entre autres d’un guide de bonnes pratiques ou d’une certification ISO 9001.
Les juges des tutelles des 4 tribunaux du Val d’Oise me font confiance et me confient des mesures depuis 7 ans.
Tout comme la majorité de mes confrères quelque soit le type d’exercice (libéral, hospitalier, associatif) je suis outrée du regard à charge porté sur notre si beau métier par le monde journalistique.
J’ai accepté de répondre à cette interview car la façon dont le sujet du reportage m’a été présenté laissait penser que j’avais face à moi une journaliste sans parti pris et qui voulait travailler son sujet.
Je ne voulais pas non plus me retrouver dans le rôle de cette association qui est filmée en caméra caché et qui d’après le reportage ne répond jamais au téléphone (après avoir vu la réalité d’un tournage, j’en viens à penser qu’il est très facile de téléphoner un dimanche pour être certain de ne pas obtenir de réponse !)
Lors de la diffusion du dit reportage, j’ai malheureusement constaté que je n’avais fait qu’empêcher que cela ne soit encore pire.
J’ai consacré à l’équipe de France 2 une matinée entière pour 30 secondes de diffusion.
J’ai répondu pendant 1h30 à des questions.
Où sont mes réponses ?
Je ne parlerai que de la partie qui me concerne.
On m’accuse de refuser d’acheter une machine à laver à la majeure !
Je rappelle qu’une mesure de curatelle renforcée est une mesure d’assistance, et que cette personne n’avait pas besoin de mon accord pour cet achat. Que son compte « argent de vie » très largement créditeur lui permettait de réaliser cet achat, sans même m’en parler. Ce qu’elle a fait après le passage de la journaliste.
Pourquoi ne parle t-elle pas des travaux qui ont été réalisés à son domicile depuis l’ouverture de la mesure de protection ? Pas assez vendeur ? Pas assez racoleur ?
Il est dit et redit que cette dame n’a pas été avisée de sa mise sous protection !
Le jugement d’ouverture de la mesure de protection est filmé et visible dans le reportage. Il aurait été facile d’y lire la date d’audience de cette personne, tout comme il y est fait référence au certificat médical du médecin expert qu’elle a rencontré.
La fille de la majeure protégée insiste lourdement à ce sujet !
Les questions qui se posent à ce propos sont : Où était la famille au moment du signalement ! Pourquoi la juge a-t-elle estimé qu’il fallait un MJPM extérieur ? Pourquoi la majeure n’a-t-elle pas communiqué les coordonnées des enfants ? Pourquoi n’ont-ils jamais répondu ou tardivement à mes courriers d’information de nomination ?
Cette dame affirme ne pas savoir qui a demandé l’ouverture de la mesure !
Cette information lui a pourtant été communiquée à plusieurs reprises par différents intervenants et elle est toujours suivie par la personne ayant fait le signalement au procureur !

Je ne peux que constater que la journaliste n’a traité son sujet que d’un point de vue, sans vraiment chercher à en comprendre tout les tenants et les aboutissements.

Pourquoi ne voit-on dans ce reportage que des majeurs protégés ayant des familles ? Vivant sous un toit ? Calme ? Est-ce vraiment la réalité de notre quotidien ? La réponse est non en ce qui me concerne.

Même si je suis déçue de cette vision à charge du monde tutélaire par les journalistes, je ne regrette pas mon implication dans cette aventure.

Je constate au vue des retours des majeurs protégés dont je gère les mesures de protection ou des familles suite à la diffusion de ce reportage qu’heureusement les mécontents sont « l’arbre qui cache la forêt ».

Je constate aussi que ce type de diffusion fédère tout le monde tutélaire et que c’est grâce à notre indignation que nous réussirons à changer notre image ! Oui nous sommes des professionnels, tout comme nos partenaires (juge, greffière, assistante sociale, banque, etc…)

Le site « tutelle au quotidien » publie d’ailleurs à ce propos, un article et une lettre ouverte rédigée par deux avocats.

www.tutelleauquotidien.fr/Actualites/240...-envoye-special.html

www.tutelleauquotidien.fr/Actualites/200...riste-reportage.html

Merci de m’avoir lu jusqu’au bout.

Si vous voulez vérifier mon identité : www.scmc-tutelle.fr/
Dernière édition: il y a 5 ans, 3 mois par gbabulle.
Cet utilisateur a été remercié pour son message par: clerette, orchidée, tutelle_FR
  • Page:
  • 1
  • 2
Temps de génération de la page: 0.07 secondes