dépôt de plainte contre protégé

Plus d'informations
il y a 7 ans 9 mois #10104 par PH94
Le CMP du secteur ne pourrait il pas vous orienter vers un généraliste avec qui il a l'habitude de collaborer ?

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 7 ans 9 mois #10111 par MJPM46
Je suis assez d'accord pour que vous demandiez immédiatement le retrait de votre mandat par le juge.
Est-ce que cette personne a déjà causé des violences à autrui sur la voie publique par exemple ? Si oui, les OPJ vous en ont peut-être parlé ? Dans ce cas, je ne connais plus la démarche exacte (reprendre les textes sur la loi d'août 2011 sur les hospi en psy) , mais il serait peut être prudent d'en faire le signalement au maire qui lui peut faire un signalement pour qu'elle soit hospitalisée "sous contrainte" en psy.
Tout ça en parallèle avec votre rapport de situation au juge pour le retrait du mandat.

BOn courage
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: mjpmIDF

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 7 ans 9 mois #10118 par PH94
Chinon,

OPJ et maire (ou autre représentant de l'état), ne peuvent intervenir que s'il y a des "troubles à l'ordre public". Ce n'est manifestement pas le cas ici.
J'ai malheureusement l'expérience de ce type de situation et rien n'est possible sans le soutien d'un médecin qui maîtrise la question : pour émettre le certificat d'hospitalisation (qui sera doublé par le certificat d'un médecin de l'établissement d'accueil) et pour accompagner la prise en charge du patient vers un établissement spécialisé.

Cette démarche étant délicate, peu de médecins l'assument.

C'est toute la difficulté qu'affronte MJPM92 et c'est pourtant indispensable.
Sans hospitalisation, pas de traitement adapté.
Sans traitement, pas de stabilisation de la pathologie et de ses effets ce qui créée des situations trés éprouvantes pour les patients et leur entourage.

MJPM92 ne peut s'en sortir qu'en trouvant un médecin aguerri dans le secteur de sa protégée.

C'est une mission difficile mais je ne saurais que l'encourager et l'appuyer dans sa démarche.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: mjpmIDF

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 7 ans 9 mois #10121 par mjpmIDF
La psy n'est pas prise en charge en France ! ça me rend fou...
Hier il m'a fait une crise de délire au téléphone " je vais vous tuer ensuite je tue ma fille et je pars au tribunal pour tuer le juge".
J'ai appelé l'OPJ (on commence à se connaitre...), il a envoyé une voiture sur place.
Ils m'ont rappelé après pour me dire "il s'est calmé, on ne peut rien faire".

J'ai eu la voisine qui est morte de peur pour ses enfants et pour elle. La Juge m'avait vaguement prévenu et m'avait dit qu'elle ne pourrait la donner à personne d'autre et surtout pas en assoc. car elle risquait de traumatiser des jeunes MJPM de 25 ans.

J'ai des documents qui montrent que le cerveau est atteint au sens médical (IRM)
J'en fais quoi de ma psy ? j'attends tranquillement le drame ? Quand il y aura une agression violente sur une voisine on pourra faire qq chose ?
Et même si le généraliste me fait un certificat d'hdt comment je fais pour la faire transporter ?
Je ne décolère pas !
Merci pour votre aide.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 7 ans 9 mois #10124 par Péronnelle
Un signalement au Procureur avec tout le dossier (plainte + ITT + copie de la demande de décharge) et en soulignant la dangerosité.
De toute façon demande de décharge immédiate.
On est de toute façon, même hors de l'aggression dans un cas où il vous est manifestement impossible d'exercer le mandat. J'ai eu un cas comme cela où il m'a été impossible d'entrer en contact malgré de nombreuses tentatives, avec le majeur. C'était une curatelle renforcée, où donc on est dans l'assistance et non la représentation. Donc la coopération du majeur était nécessaire, et en l'occurrence impossible. J'ai donc demandé au juge la décharge, qui m'a été immédiatement accordée.
Après, vous n'êtes pas Zorro, donc si la société ne sait pas gérer ces problèmes, c'est grave, mais ce n'est plus votre boulot.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 7 ans 9 mois #10125 par AAH
Réponse de AAH sur le sujet Re: dépôt de plainte contre protégé
Bonjour,

Il y a eu menaces de mort. Il faut faire un signalement au procureur (copie au juge des tutelles) en lui précisant que vous ne trouvez personne pour une admission en psy (cela ne l'étonnera pas), qu'il y a un enfant qui peut-être menacé ainsi que le voisinage.

L'ASPDT (ex HDT) n'est pas appropriée dans votre cas d'espèce? Car même avec la réforme de juillet 2011 qui prévoit une admission sans tiers ou sans certificat médical extérieur (cas fréquent), art. L 3212-1 CSP, il faut quand même que la personne arrive à l'hôpital, et c'est la que "ça coince".

Mon conseil serait de vous ménager et d'attendre la décharge.

On ne peut que déplorer ces problèmes, mais nous ne pouvons pas faire beaucoup plus dans le cadre de notre mission.

Bon courage. Prenez du recul.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Propulsé par Forum