La mère de mon compagnon se met en danger dans la gestion de son quotidien

Plus d'informations
il y a 1 mois 2 jours #19025 par vparis
je profite de votre site pour vous poser la question suivante / j'ai constaté que la mère de mon compagnon, veuve, vivant seule, isolée, à la campagne, recevant peu de visites, ses enfants habitent loin de chez elle, laisse constamment ouverte la porte du garage en sous-sol de sa maison alors qu'elle est chez elle. Elle ne la ferme jamais, par négligence et par oubli, (elle a une mémoire défaillante) laisse parfois ses clefs sur la serrure extérieure du garage, même quand elle fait sa sieste dans son séjour.
Je lui ai dit maintes fois qu'il fallait qu'elle s'enferme chez elle. Elle m'entend, me dit qu'elle va le faire mais à chaque fois que je viens chez elle, je constate que la porte du garage est grande ouverte (laissant rentrer les souris qui passent l'hiver au chaud dans les vieux tissus, les publicités, les chaussures, la nourriture etc.. Cela sent la souris dans tout le garage et on voit aussi partout des centaines d' excréments et des traces d’excrément liquide des petits rongeurs!!).
De l'étage, elle n'entend pas les visiteurs arrivés et sursaute à chaque fois . Dans la journée, quand elle va faire ses courses, à 20 minutes, à pied de chez elle, elle ne ferme pas à clé les portes extérieures de la maison, la porte du garage n'est même pas clenchée. Il lui arrive parfois de laisser entrouverte la porte fenêtre de sa chambre qui se trouve au rez-de-chaussée.
Le soir, elle ne vérifie jamais si les portes extérieures vitrées sont fermées à clé, laisse sur la serrure intérieure la clé de la porte que l'on voit de l'extérieur, ne ferme pas les stores du rez-de-chaussée. Il lui est déjà arrivée de laisser le trousseau de clés sur la serrure extérieure de la porte du garage toute la nuit. Elle avait l'habitude de ne fermer pas non plus sa voiture à clé, laissant en évidence son sac à mains. Elle s'est déjà fait voler son sac à mains resté sur le siège avant, dans sa voiture, pas fermée, en plein village. Il n'y a pas de barrière à la cour et on peut accéder aussi à la cour qui est à côté de sa maison en descendant du champ du paysan qui ne comporte aucune clôture.
Autre point, quand elle réchauffe son repas sur le feu de la cuisinière, elle va dans son séjour regarder la tv et oublie que son repas mijote dans la cuisine. Le contenu de la casserole asséché, brûle, noircit l'intérieur de la casserole. Cela lui est arrivé plusieurs fois, j'ai regardé l'intérieur de ses casseroles, toutes plus ou moins noircies. Il lui arrive de s'endormir allongée dans son canapé alors que la casserole est sur le feu. j'ai été témoin d'un départ de fumées qui se propageait dans toute la cuisine. Le détecteur de fumée s'était mis à sonner. Elle n'avait pas réagi,profondément endormie. Présente dans le couloir qui mène à la cuisine, j'ai du rapidement couper le gaz et retirer la casserole du feu que j'ai mise dehors après avoir ouverte toutes les fenêtres de la cuisine tellement c'était irrespirable. J'ai remarqué qu'elle ne sait pas non plus tourner correctement les boutons de la cuisinière heureusement qu'il y a une sécurité. Elle a déjà oublié d'éteindre la plaque électrique qui était restée allumée tout l'après-midi pendant son absence. Il lui arrive d'oublier de fermer correctement la porte du frigidaire qui peut rester entrouverte pendant toute une nuit et une partie de la matinée. Je lui ai dit de ne pas oublier de vérifier. Elle oublie ou elle s'en contrefiche.
Autre trait de caractère Elle est facilement influençable et fait venir une entreprise qui l'a contactée par téléphone sous prétexte qu'elle lui propose des prix alléchants pour entreprendre des travaux, par exemple d'isolation chez elle sans prendre le temps de se renseigner, entreprise dont elle ne connait ni le nom ni le numéro de téléphone. Je l'ai pourtant mise en garde. En parlant avec elle, j'ai découvert qu'elle avait contracté une mutuelle alors qu'elle en avait déjà et elle ne le savait pas. La deuxième mutuelle ne lui servait jamais. La MGEN rembourse très bien ses adhérents. Comme elle n'arrivait pas à faire les démarches pour la résilier, je me suis proposée de le faire à sa place, en appelant le siège social à Paris
Autre exemple significatif, elle est partie cette année de chez elle pendant plusieurs jours.. Elle ne prévient pas son ADMR de son absence alors qu'elle avait le temps de la prévenir avant que cette dernière arrive chez elle, le jour de son départ. Elle décide de laisser la clé sur la porte du garage sans aucune explication. L'ADMR rentre dans le garage, monte à l'étage, constatant que MMe D ne lui répond pas quand elle l'appelle, croyant que cette dernière est morte ou a eu un malaise dans son lit, appelle les pompiers qui défoncent à leur arrivée la porte des deux chambres fermées à clé !!! L'ADMR fait son heure de ménage, ferme la porte du garage, à clé en partant, met la clé dans un bocal en vue sous l'escalier !! Dernier point, Elle éprouve de grandes difficultés pour s'exprimer, pour mémoriser ce qu'on lui dit ou ce qu'elle entend à la TV et modifie parfois nos propos. Elle n'arrive pas, par exemple, à comprendre et à apprendre à se servir d'un portable qui a été conçu pour les personnes âgées, idem pour écouter ses messages sur son fixe. Je lui ai expliqué maintes fois, comment écouter un message vocal et comment procéder pour lire un sms. Elle ne comprend pas mes explications. Ma mère était dans la même situation qu'elle, elle par contre, a appris très vite à se servir de son portable comme de son ordinateur du reste.. Je pense sincèrement qu' elle a besoin d'être assistée dans sa vie quotidiennement. Elle est paniquée à l'idée de téléphoner et n'aime pas téléphoner même si parfois c'est nécessaire car elle éprouve de grandes difficultés à argumenter alors que c'est une ancienne institutrice. J'estime que ce n'est pas mon rôle de veiller à sa sécurité et à sa santé (elle ne prend pas régulièrement ses médicaments, son traitement de fond pour son asthme, ni suit un régime anti-cholestérol) et de l'assister dans ses démarches administratives et autre. Que faire ? la mettre sous curatelle ?

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 1 mois 1 jour #19026 par vparis
Un autre problème, c'est que quand on lui fait une remarque justifiée (par exemple, alors qu'elle apprête à partir de chez elle, vous voyez qu'elle est sortie de son garage sans fermer derrière elle la porte du garage à clé. Vous lui dites alors que vous vous montez dans votre voiture "n'oublie pas de fermer la porte du garage et.... elle met ses mains sur ses oreilles pour ne pas entendre. Elle peut aussi crier, hurler, insulter, jeter l'objet qu'elle a dans la main à votre visage. J'ai l'impression qu'elle ne supporte pas la moindre contrainte, la moindre frustration se traduit par un comportement hystérique, violent, colérique et immature. Une vraie "hystérique"

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 1 mois 1 jour #19028 par CatherineG
Bonjour
tout ce qui porte sur la fermeture à clef, des portes et fenêtres n'est que subjectif, de nombreuses personnes vivent ainsi, tout dépend du lieu de vie, des habitudes et de sa capacité à gérer sa peur , ce n'est pas à proprement parlé de la mise en danger
par contre, ce qui concerne la cuisine, la gestion du gaz ... relève de la sécurité, la sienne et celle des autres si elle a des voisins proches
il faut l'aider à consulter un médecin habilité pour qu'il évalue si ses capacités mentales sont affectées en vue d'une éventuelle protection judiciaire, en attendant, il est peut être préférable de lui suggérer de faire des travaux d'aménagement de son logement pour remplacer le gaz par l’électricité, la mise ne place de visites d'intervenants à domicile ( voir une assistante sociale) mais elle semble encore bien autonome, difficile de donner un avis juste comme cela

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 1 mois 1 jour #19029 par vparis
j'ai décidé de me renseigner près de la maison du droit et de la justice parce que je veux prendre un rendez-vous avec un avocat pour avoir son avis. Je pense sincèrement qu'il ne partagera pas votre avis. Je suis très étonnée que vous teniez de tels propos à ce sujet. Je considère que cette femme est diminuée, n'a pas conscience qu'elle se met en danger et que fera t-elle le jour qu'elle se retrouvera dans sa cuisine ou dans son séjour devant un cambrioleur rentré chez elle par la porte ouverte du garage ou par une autre porte extérieure de sa maison...!! J'avais contacté une association tutélaire l'été dernier par email. La solution proposée par un tuteur de cette association fut la mise sous tutelle ...

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 1 mois 1 jour #19030 par CatherineG
Le simple fait de ne pas fermer sa porte n'est pas un motif de mise sous tutelle, et heureusement, des milliers de gens vivent ainsi et sont tout à fait en capacité mentale, par contre la gaz... c'est autre chose

seul un médecin peut déterminer si cette personne est vulnérable ou pas, donc si vous voulez l'aider, il faut commencer par là en vue d'une éventuelle mise sous protection et l'association tutélaire vous dira la même chose.
elle doit consulter un médecin expert dont vous trouverez les noms en vous adressant au tribunal judiciaire de son lieu de vie. et si le certificat médical indique une vulnérabilité, votre compagnon peut commencer une procédure de demande de protection pour sa mère, vous joindrez la certificat à la demande
www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/R50473

il peut demander à être son tuteur ou son curateur ou en cas de refus de votre compagnon, le juge peut désigner un professionnel

bonne journée

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 1 mois 1 jour #19031 par vparis
je n'ai pas écrit qu'elle ne clenchait pas ses portes extérieures mais qu'elle laissait la porte grande ouverte du garage qui se trouve sous sa maison, du garage à la maison, on doit le traverser puis emprunter un escalier pour accéder à la cuisine. La porte en haut de l'escalier n'est pas non plus fermée à clef. Ma grand-mère pendant de nombreuses années vivait seule dans sa maison à la périphérie de son village. Née en 1913, n'ayant que le certificat d'études, ayant exercé la profession d'agricultrice n'a jamais agi de la sorte et écoutait toujours nos recommandations et les mettait en pratique. L'ADMR qui venait chez elle tous les soirs fermées la porte d'entrée à clé après son départ. Toutes les autres portes extérieures de la maison restaient fermées à clé dans la journée, même du vivant de mon grand-père.
Pour info, un chien errant était rentré, l'année dernière, dans le garage de ma "belle -mère" parce que la porte du garage était ouverte, heureusement que j'étais présente, j'ai réussi à le chasser sans qu'il ne morde personne. Quand j'ai appelé la mairie pour les informer qu'un chien errant, peut-être échappé de chez ses maîtres se trouvait à telle adresse. J'ai dit que le chien était rentré chez Mme D à la secrétaire de mairie qui m'a dit mot pour mot que "Mme D devait fermer la porte de son garages pour éviter qu'un chien rentre chez elle et ne la morde". L'assistante sociale ne sera d'aucune aide car il faut constamment être derrière le dos de la vieille dame. Je pense que l'avis d'un psy est nécessaire, il pourra sans problème diagnostiquer que cette femme a de gros problèmes psy. Les personnes qui souffrent du syndrome de Diogène, elle c'est depuis le début de sa majorité et non pas depuis qu'elle est seule, sont un danger pour elles et pour leur famille. La preuve, elle ne sait pas et ne veut pas comprendre que les excréments de rongeurs présents dans sur les étagères de son garage sont dangereux surtout quand elle y touche avec les mains sans porter de gants.Elle refuse de se laver les mains après y avoir touchés. J'ai appris par son fils qu'elle a déjà failli mettre le feu à sa maison par négligence. C'est vrai qu'il faut mieux ne rien entreprendre et attendre qu'un drame arrive.... Je lui ai déjà dit qu'un jour elle se retrouvera devant un inconnu, le couteau à la main, qui lui demandera sa carte bleue et son code de carte bleue. Il quittera son domicile après l'avoir tuée. Elle se met à gémir de peur mais ne prend aucune mesure pour se mettre en sécurité chez elle. Il y a déjà eu des cambriolages dans le secteur géographique où elle habite. Elle le sait. Je le lui ai dit. Comme il n'y a aucun objet de valeur dans son garage, le voleur montera dans la maison. Je ne crois pas qu'une femme âgée, vivant seule dans sa grande maison, en pleine campagne, sachant qu'elle peut être une proie facile pour un voleur, un violeur, un tueur prendrait l'initiative de laisser les clefs de sa maison sur la serrure extérieure d'une des portes de sa maison où tirait le rideau de la porte de la cuisine pour faire croire qu'elle est fermée à clé, que ce soit la nuit ou dans la journée. Vous n'avez jamais regardé des émissions télévisées sur les faits divers et sur les crimes ou lu la presse locale et nationale. Les faits divers ne se passent pas que dans les villes mais il arrive plus souvent qu'on peut le croire dans des petits villages aussi. Il faut que vous sachiez que cette femme est une ancienne directrice d'école, elle n'est pas, excusez moi, pour le mot "un cas social". Elle a été formatée par l'enseignement public qu'elle a reçu de l'école primaire de filles à l'école normale de filles qui l'a sensibilisé à la sécurité, au respect des règles sociales, à l'hygiène, à la santé (elle ne prend pas ses médicaments régulièrement pour traiter ses problèmes respiratoires et se retrouve en insuffisance respiratoire toute l"année encore plus l'hiver). L'une de ses fonctions d'institutrice jusqu'en 1968 69 était de fabriquer de bonnes épouses et de bonnes mères (cf les livres : sciences appliquées, classe de fin d'études, écoles urbaines et rurales de filles, : la fabrique des filles, l'éducation des filles de Jules Ferry à la pilule de Françoise Thébaud et Rebecca Rogers, et le code soleil, le livre des instituteurs (la morale professionnelle que devaient respectaient les instituteurs qui étaient aussi éducateurs de leurs élèves, à l'époque et devaient être un modèle pour les parents d'élèves) . Je trouve qu'il y a un gros décalage entre la vie que mène cette femme et la vie qu'elle devrait mener aujourd'hui comme hier ayant été une institutrice puis une directrice d'école en charge d'une école primaire publique qui formait les petites filles à devenir un jour des épouses et des mères parfaites " «On ne naît pas femme, on le devient». Sa belle-soeur qui a le même âge qu'elle est passée aussi par l'école normale des filles pour devenir institutrice spécialisée a reçu le même enseignement qu'elle, adopte dans sa vie de tous les jours une attitude responsable et réfléchie...Elle prend en vacances ses petits enfants, même les plus jeunes. Elle sait tenir sa maison, ferme les portes de sa maison dans la journée comme la nuit. Elle est veuve, elle aussi et vit dans une grande maison en pleine campagne...Elle est propre chez elle. Elle a mis en pratique ce que l'école lui a appris et peut-être sa mère aussi ce qui n'est pas le cas de sa belle soeur!!

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Propulsé par Forum